samedi 15 août 2009

Saisies Immobilières Miami


<Saisies immoblières à Miami (forclosures)
L'état du Nevada détiendrait, au mois de mai 2009, le plus haut pourcentage de saisies bancaires (1 bien saisi sur 64) de tous les Etats Unis . Viendrait ensuite la Californie avec 1/144.
La Floride arriverait en 3ème position avec 1/148 (source : Alan Zibel (AP Real Estate Writer). Toujours selon cette même source, une fois que les banques aient pris possession de ces biens, elles les remettent à la vente sur le marché immobilier avec une réduction de prix très importante, attirant du même coup, vers le bas, les prix des autres biens proposés aussi à la vente mais non saisis. La revente de ces saisies bancaires représente, ce mois ci , 45 % du volume des transactions achat-vente sur le plan National, selon l’Association Nationale des agents immobiliers (NAR).

Agent immobilier licenciée et installée en Floride depuis 11 ans, je peux vous affirmer que, oui, le marché à Miami est aujourd 'hui, effectivement, très actif et réactif et qu’il y a de très bonnes affaires à faire . Dans beaucoup de quartiers de Miami les prix sont revenus au niveau de ceux qui se pratiquaient il y a 10 ans, ce qui laisse augurer d'une remontée des prix de l’immobilier évidente d'ici quelques mois. Des “waterfronts” (villas sur la baie de Miami) qui valaient, il y a deux ans, entre $1 et 2 millions , se trouvent et s’achètent aujourd’hui aux banques, dans certains cas, autour de $500 000. Des appartements sur la plage, dont la valeur était de $700 000 quelque temps en arrière, peuvent se trouver et être achetés actuellement aux alentours de $350 000, et parfois même moins.

Les banques sont maintenant parfaitement organisées. Elles revendent les maisons ou appartements saisis dans des laps de temps relativement courts, soit en "auction" (à la barre ou en enchères privées ) soit directement sur le marché car les prix ont retrouvé, dans ces conditions, leur caractère aussi attractif que lors du début du boom immobilier en Floride des années 1998/2002. Les procédures des banques, lorsqu’ il s’agit de leur acheter ces biens, dont elles sont devenues les nouveaux propriétaires -vendeurs, sont très strictes et ces négociations se font selon un cadre extrêmement précis, mais finalement sécurisant surtout pour des acheteurs particuliers étrangers .Cependant les règles des banques et leurs exigences concernant ces achats-ventes ne sont pas très compliquées à satisfaire ,à condition de choisir et de travailler avec un agent immobilier averti, et formé a ces procédures très nouvelles.

On peut constater également une augmentation de l’activité du marché de la location. Les propriétaires saisis, ou dans l’ embarras, obligés de se reloger, ou de couvrir leurs charges ont relancé en conséquence ce marché, plutot stable un à deux ans au paravant. Ce qui veut dire qu’ il est, à nouveau, tout à fait facile et rentable , aujourd’ hui d’investir à Miami.
Miami, carrefour des 2 Amériques attire d’ailleurs actuellement et plus que jamais ,des acheteurs et des investisseurs étrangers du monde entier, qui représentent 28% environ du volume des transactions achat-vente selon les derniers chiffres de l’Association Nationale des Realtors (NAR).

Oui les Américains marchent au moral, ils travaillent énormément, s'écroulent , pensent leur maux, ne se plaignent pas et se redressent vite.J’ai pour ma part tout à fait confiance en leur force de réaction. Miami restera dans tous les cas,l’ une des destinations les plus prisées du monde.

Investir a Miami , je vous le confirme, c’est maintenant ou jamais .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire